Collecter.
Distribuer.
Accompagner.
Nourrir.

Nous sommes un réseau efficace et unifié qui apporte des dons alimentaires aux personnes les plus démunies en Côte d'Ivoire.

Notre impact depuis 2019

Statistique au 31 mai 2022

Tonnes denrées alimentaires collectées
villes et localités touchées par nos actions
bénévoles mobilisés pour agir à nos côtés
centres et associations accompagnées
bénéficiaires nourris dont 72% sont des enfants

Changer des vies

Soutenir nos actions

Devenir volontaire

La Collecte Nationale #2

#SaveTheDate

La deuxième édition de la Collecte Nationale se tiendra les 25, 26 et 27 novembre 2022. Cette événement inédit sera l’occasion de voir se manifester, à nouveau, l’élan de générosité des ivoiriens à l’endroit des plus démunis de nos compatriotes.

Notre Actualité

TOute l’actualité

. .

Signature de convention de dons de denrées avec Auchan Retail CI au profit de la Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire

Auchan Retail Côte d’Ivoire et la Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire ont signé ce 26 août 2022 une convention[…]

. .

Don de légumes de l’Institut Européen de Coopération et de Développement à la Banque Alimentaire

L’Institut Européen de Coopération et de Développement a fait un don de surplus de courgettes à la Banque Alimentaire[…]

Don de 5000 poussins du Groupe Avos au profit de la Ferme sociale et urbaine de la Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire

Dans le cadre de sa politique RSE, le Groupe AVOS à travers sa filiale SIPRA, a offert, ce mardi[…]

S’inscrire à notre newsletter

Nos belles histoires

. .

Lobognon Barthélémy

Partenaire agréé, Président Fondateur de l’ONG Enfant Sans SIDA et sécurité alimentaire

Lobognon Barthélémy, Partenaire agréé, Président Fondateur de l’ONG Enfant Sans SIDA

Notre ONG intervient dans le domaine de la santé, l’éducation et la protection de la petite enfance. Le projet de mise en place d’une cantine a pour objectif d’améliorer l’état nutritionnel des enfants vulnérables à travers un repas équilibré et varié. Les  féculents, produits laitiers, fruits, viandes et poissons reçus de la Banque Alimentaire, nous ont permis de maintenir les enfants sur les bancs de l’école, d’améliorer leur rendement scolaire et  de réduire le taux d’absentéisme.

. .

Ami Haidara

Partenaire agréé, Présidente de l’ONG EVOD – Espoir des veuves et orphelins démunis

La Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire a eu confiance en notre ONG en nous convoquant dans leurs locaux. Et vu que nous avons des objectifs en commun, c’est-à-dire, apporter un soutien aux veuves, orphelins et personnes en situation de précarité, nous n’avons pas hésité à signer ce partenariat avec la Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire.
Avec ce partenariat nous n’avons plus trop de soucis à répondre aux nombreuses demandes car dès que possible la Banque Alimentaire nous soutient en vivres et non vivres. Cela permet à notre ONG d’être toujours en mouvement et surtout d’avoir une crédibilité.
À chaque distribution des dons reçus de la Banque Alimentaire aux bénéficiaires, ce ne sont que des bénédictions qui coulent. Tellement ce geste vient effacer, un temps soit peu, un souci majeur pour ces différentes familles. J’attends de la BACI une collaboration vraiment durable.

. .

N’Dri Arlette Yasmine

Bénévole, étudiante en nutrition et sécurité alimentaire

J’ai intégré la communauté des bénévoles de la banque alimentaire en 2021 pendant la période de la Collecte Nationale. J’ai vu une affiche sur les réseaux sociaux et j’ai été séduite parce que c’est une œuvre sociale qui demande une certaine humilité, l’amour du prochain et le partage. Être bénévole à la banque alimentaire m’a permis de me rapprocher des autres, d’être à l’écoute de la souffrance de mon semblable. Étant moi-même étudiante en Nutrition et sécurité alimentaire, je venais d’avoir une motivation supplémentaire à continuer à me perfectionner dans mon domaine.

. .

Aka Victoire

Bénévole, Assistante Comptable

La Banque Alimentaire est devenue une petite famille. On est heureux de se retrouver pour aider les autres. Les distributions se font toujours dans la joie et la bonne humeur. Après avoir passé du moment avec les bénéficiaires sur le terrain, on se sent bien d’avoir agit pour les autres et partagé un temps fort avec les familles démunies en compagnie des autres bénévoles.Il faut s’armer de volonté et de bonne humeur, ne pas avoir peur d’aller vers les autres et être prêt à essuyer des refus : les démunis ont leur dignité. Inutile de les forcer à accepter votre don s’ils le refusent. Il faut respecter leur choix. La grande force de la Banque Alimentaire, c’est ce don de soi envers les personnes précaires et l’ensemble des bénévoles.

. .

Koua Jean Baptiste

Bénévole, Professionnel en communication Radio

La Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire, dans le souci de collecter auprès des populations, a organisé une collecte de denrées qu’elle a appelé Collecte Nationale, les 17, 18 et 19 avril 2021. Pour sa réussite, différents groupes de travail appelés commission, ont été mis sur pied. La commission communication proposée m’a permis de mettre mes compétences professionnelles au service de tous les autres bénévoles. J’ai trouvé très valorisant, dès le départ, de contribuer, à ma mesure, à l’essor et à la réussite de cet évènement. Je suis très fière d’avoir participé à une initiative qui a permis à la Banque Alimentaire d’asseoir une procédure d’élaboration d’un plan de communication. Je crois que la participation de chacun des bénévoles a permis à l’organisation d’être à la hauteur des attentes. J’ai l’impression de contribuer au développement d’une grande œuvre, vu ce à quoi ont servi les denrées collectées.
J’ai appris beaucoup sur le domaine d’activité du projet évalué. Aussi, j’ai amélioré mes facultés de travail d’équipe et j’ai mieux compris l’importance de se mettre à la place des autres et de comprendre leurs besoins, ce qui m’apporte aussi beaucoup dans ma vie personnelle et professionnelle.

. .

N’Wolé Laurent

Bénévole, étudiant en communication

Avant la Banque Alimentaire de Côte d’Ivoire, j’entendais parler du gaspillage alimentaire mais je n’avais pas cerné l’importance et les effets sur l’environnement. Ensuite j’ai intégré la Banque Alimentaire pour être bénévole et donner de mon temps afin d’aider. Nous avons suivi une formation sur le gaspillage alimentaire, j’ai donc appris que c’était une réalité dans notre société et que chacun pouvait participer pour le réduire (les autorités publiques, les sociétés agroalimentaires, les commerçants, les consommateurs).
A partir de là nous avons effectué une campagne de sensibilisation dans les rues et marchés d’Abidjan, en Côte d’Ivoire pour en parler aux populations. On essuyait des refus mais cela ne nous empêchait pas de continuer car la cause était noble.
Ça été une belle expérience pour moi qui n’avait jamais osé accoster des inconnus. J’ai appris beaucoup surtout de ces belles personnes qui prenaient de leur temps pour nous écouter.

Lorsque les communautés prospèrent, les hommes prospèrent.

Le renforcement des chaînes de valeur agricoles et d’élevage pour un meilleur accès à l’alimentation n’est que le début.

L’apprentissage par la pratique est le premier pas vers un changement de comportement durable

Développer un comportement éco-citoyen est un des piliers de notre méthodologie

L’engagement social des entreprises est au coeur de notre action.

Accompagner les entreprises solidaires à avoir un impact durable et social sur leur communauté.

Avec le soutien de